Urbi / Séminaire interne

L’année 2019-2020 sera consacrée à trois ensembles problématiques.

Dans la continuité de l’année précédente, le travail sur le discours de l’Europe sera poursuivi. Il s’agit de constituer une bibliothèque mentale européenne permettant de confronter les différentes représentations du phénomène. Des textes d’historiens, d’hommes et femmes politiques, de philosophes, sociologues ou écrivains seront présentés, lus et discutés en commun. Il s’agit  tant de classiques continument évoqués (Valéry ou Husserl par exemple) que d’écrits récents qui ont cherché à repenser autrement les coordonnées du problème. Ces séances de lectures alternent avec des invités développant sur la question un aperçu original. Une attention particulière sera accordée aux conceptualisations de l’Europe depuis l’Europe centrale et orientale.

Le séminaire poursuit par ailleurs ses recherches au croisement des sciences sociales et de la philosophie en explorant certains aspects de l’Ecole de Francfort, notamment ses travaux empiriques et leur théorisation. Les questions de l’utopie, de l’autoritarisme et des genres seront notamment abordées.

Enfin, au second semestre, nous poursuivrons des réflexions qui sont elles aussi constitutives du pôle 4, autour des dimensions politiques de l’intervention culturelle, et des rapports entre art et pouvoir, en particulier dans les arts du spectacle et les arts plastiques. Nous explorerons notamment, dans une perspective pluridisciplinaire, la tension entre critique et valeur, l’art offrant ici un objet d’investigation exemplaire pour articuler approche critique et théories de la valeur. Nous interrogerons également la production de lieux hétérotopiques, qui incarnent, réalisent des utopies à travers des pratiques artistiques, à l’exemple des pratiques scéniques.